Un(e) contributeur à l’alimentation de NUBIS – Paris (75)

21 avril 2017

contributeur à l’alimentation de NUBIS, bibliothèque numérique de la Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne
Paris

Introduction et contexte:

Héritière de la Bibliothèque de l’Université de Paris ouverte en 1770 et bibliothèque interuniversitaire régie par une convention entre les universités de Paris I, III, IV, V et VII, la Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (BIS) est rattachée pour sa gestion à l’Université de Paris I Panthéon-Sorbonne. Dotée d’un budget de 3 millions d’euros et d’un effectif de 135 agents, elle conserve dans ses collections et propose à ses lecteurs environ 2 millions de documents, dont 17750 titres de périodiques et 3900 manuscrits.
La BIS est centre d’acquisition et de diffusion de l’information scientifique et technique (CADIST) en histoire médiévale, histoire moderne et, en partenariat avec l’École française d’Athènes, en sciences de l’Antiquité ; elle dispose également de fonds très riches en philosophie et en littératures. La bibliothèque de l’institut de géographie lui est rattachée et constitue le CADIST de géographie.

Contexte :
La BIS ouvrira en avril prochain sa bibliothèque numérique au public. Ce nouvel outil, baptisé NUBIS et élaboré à partir du logiciel libre Omeka, mettra dès cette date, à la disposition de la communauté universitaire, plus de 42000 vues, issues de la numérisation de près d’un milliers de documents patrimoniaux.
Ces chiffres sont cependant loin de recouvrir l’ensemble des vues produites depuis les débuts de l’activité de numérisation au sein du département des manuscrits et des livres anciens de la bibliothèque. Celles-ci ont deux origines : elles relèvent des corpus patrimoniaux numérisés dans le cadre du projet de valorisation des Sources de l’histoire de l’université de Paris ou bien résultent des commandes de reproduction des lecteurs (enregistrements numériques systématiquement conservés lorsque ces commandes portent sur une unité bibliographique complète). Au total, ce sont près de 95000 fichiers issus de la numérisation de documents libres de droit qui resteront à traiter après l’ouverture de NUBIS. S’y ajoutent près de 64000 fichiers issus de la numérisation de documents non libres de droits, reproduits pour des raisons de conservation : intégrables dans NUBIS, ces derniers ne pourront être diffusés qu’en accès limité (accès intramuros ou « réservé »).
Les vues déjà intégrées dans NUBIS l’ont été grâce au travail mené huit mois durant par un personnel recruté d’abord comme stagiaire puis comme contractuel sur poste vacant. Les cinq personnels de bibliothèque A/B du département des manuscrits et des livres anciens ont reçu une formation à l’alimentation de NUBIS, tâche à laquelle ils ne peuvent cependant consacrer qu’un temps limité, sauf à trop empiéter sur leurs activités courantes et à rompre les équilibres présidant à l’organisation du travail au sein du département. Si le travail d’intégration des métadonnées est susceptible d’être allégé à l’avenir par le recours à des scripts (élaborés avec le concours des services informatiques de la bibliothèque et de l’université), permettant des imports par lots à partir des catalogues (Millenium ou Calames), il continuera malgré tout de nécessiter un certain nombre d’interventions (contrôle ; corrections d’anomalies ; compléments ; enregistrement des fichiers METS). Le travail d’intégration des images est quant à lui extrêmement chronophage puisqu’il nécessite plusieurs opérations successives, sur des lots d’images souvent conséquents : renommage des fichiers natifs (en TIFF), anciennement produits, selon le nouveau plan de nommage adopté ; conversion des fichiers renommés dans les formats de diffusion choisis (PdF et/ou JPEG, selon le cas) ; intégration des fichiers de diffusion dans la plateforme Omeka). Enfin, l’amélioration de l’accès à NUBIS suppose la création de liens entre les fac-similés numériques qui y sont intégrés et les notices décrivant les documents numérisés dans les catalogues (Sudoc ou Calames).

Missions du département :
Le département des Manuscrits et livres anciens assure l’inventaire, la conservation, la communication, la reproduction et la mise en valeur des collections patrimoniales. A ce titre, il a la responsabilité de la salle de réserve, des magasins abritant les collections dont il a la charge, de l’atelier de restauration et de l’atelier de numérisation.

Missions:

Mission principale du poste :
CDD BIBASS (catégorie B) à pourvoir dès que possible
Contribuer à l’intégration, dans la bibliothèque numérique de la BIS, des corpus patrimoniaux numérisés dans le cadre de l’atelier de numérisation du département des manuscrits et des livres anciens.

Missions et activités :
 Assurer la mise en ligne des données numérisées selon les priorités définies avec les conservateurs du département
• Organiser les documents numérisés au sein de la bibliothèque numérique selon les modalités définies avec les conservateurs du département (distribution – ou non – des documents numérisés au sein de « collections », selon une arborescence préétablie).
• Pour chaque unité documentaire traitée, intégrer les fichiers de numérisation enregistrés aux formats requis dans la plateforme Omeka.
• Pour chaque unité documentaire traitée, intégrer les métadonnées correspondantes dans la plateforme Omeka, en respectant les tables de conversion prédéfinies via les plugins (Unimarc/Dublin Core ; EAD/Dublin Core).
• Pour chaque unité documentaire traitée, insérer les tables des matières pré-saisies permettant une navigation aisée au sein des documents numérisés.
• Publier les données intégrées à la plateforme dans le respect de la législation sur le droit d’auteur.
 Contribuer à la sauvegarde des données numérisées
• Pour chaque unité documentaire traitée, enregistrer les fichiers de numérisation sur les espaces serveur dédiés, après les avoir renommés selon le plan de nommage défini collectivement.
• Pour chaque unité documentaire traitée, enregistrer, sur les espaces serveur dédiés, le fichier METS encapsulant les métadonnées Dublin Core, généré par la plateforme OMEKA, en vue d’un éventuel archivage pérenne.
 Contribuer à la bonne visibilité de la bibliothèque numérique
• Veiller au bon établissement des métadonnées au format Dublin Core afin de permettre un moissonnage efficace de l’entrepôt OAI.
• Etablir des liens entre les documents numérisés nouvellement intégrés dans la bibliothèque numérique et les catalogues signalant les unités physiques correspondantes (Sudoc, Calames, catalogue local).
 Participer au travail de formalisation relatif à la chaîne de traitement des documents, en renseignant les tableaux de suivi et de concordance préétablis, au fur et à mesure du travail d’intégration des unités documentaires dans la bibliothèque numérique.

Rattachement hiérarchique :
Le poste est placé sous la responsabilité du conservateur chargé du suivi des activités de numérisation au sein du département des manuscrits et des livres anciens.

Liens fonctionnels :
A l’intérieur du département des manuscrits et des livres anciens :
– avec les conservateurs
– avec l’équipe des contributeurs formés à l’alimentation de NUBIS
– avec le responsable de l’atelier de numérisation
A l’extérieur du département :
– avec la chargée de mission Valorisation des collections et soutien à la recherche (coordinatrice du pôle « bibliothèque numérique » à l’échelle de la bibliothèque)
– avec le Service de l’informatique et des systèmes d’information

Profil recherché:

Compétences requises :
Savoir-faire technique et méthodologique:
– Rigueur
– Maîtrise de Word et d’Excel
– Formation initiale dans le domaine de la bibliothéconomie et/ou du patrimoine écrit
– Connaissance des différents formats d’enregistrement des fichiers de numérisation  bienvenue
– Connaissance des formats EAD, Unimarc et Dublin Core bienvenue
Savoir-faire relationnel :
– Capacité au travail en équipe
– Capacité d’adaptation aux besoins du département
– Capacité d’adaptation aux contraintes de l’environnement informatique
Contraintes liées au poste :
Horaires contraints par les horaires d’ouverture de la bibliothèque et les congés universitaires.
Département des manuscrits et des livres anciens 06/02/2016
Date souhaitée de prise de poste : 1er Avril 2017

Modalités de recrutement:

CDD de catégorie B sur support BIBASS à pourvoir dès que possible
Envoyer CV et lettre de présentation

Contacts pour candidater:

Jacqueline Artier : jartier@bis-sorbonne.fr
Isabelle Diry-Löns : idiry@bis-sorbonne.fr

Advertisements
%d blogueurs aiment cette page :