Préparation de la rétroconversion des fonds particuliers au sein du Service patrimoine de la bmL

Lille – Nord

Introduction et contexte:

Bibliothèque Municipale Classée, la Bibliothèque municipale de Lille conserve des trésors d’intérêt national. Les collections patrimoniales, près de 100 000 documents, regroupent des fonds riches et variés (manuscrits, imprimés, journaux, photographies, estampes, partitions, fonds chinois et japonais, bibliophilie contemporaine…). Majoritairement en prise avec l’histoire régionale et lilloise, du XIIe au XXIe siècle, elles reflètent la vigueur de l’érudition locale aux XIXe et XXe siècle.
La Bibliothèque municipale de Lille est également riche d’un ensemble de fonds de particuliers. Ces fonds ont été rassemblés par des érudits locaux : historiens, membres de grandes familles lilloises, homme politique, artistes etc.
Au total, près de quarante fonds particuliers sont conservés à la BmL : les fonds Danchin, Quarré-Reybourbon, Simons, Criel, Dhainaut, Lemaire, Humbert etc. sont de véritables fonds d’histoire locale regroupant des documents d’un grand intérêt archivistique pour l’histoire de Lille et de la région. Ils sont constitués en grande partie de documents de typologies très variables : programmes, menus, coupures de presse, notes manuscrites, lithographies, cartes, photographies etc. Regroupés par thématiques : évènements historiques, biographies, monuments etc. Ces documents ont souvent été détruits ou ont disparus dans les dépôts d’archives communales (incendie de l’hôtel de ville de Lille en 1916).
Ils ont intégré les collections de la bmL depuis le début du XXe siècle jusqu’à aujourd’hui par dons, legs et dans quelques rares cas, par acquisitions.

Missions:

Il existe une cartographie incomplète et parfois erronée de ces fonds qu’il convient de mettre à jour et préciser pour, à minima, offrit un panorama exact de leurs contenus et états de traitements (inventaires, catalogues, signalements…).
La bmL souhaite également améliorer le signalement de ces fonds au travers d’une mise à plat de tous les instruments de recherche. Ces fonds particuliers qui se trouvent être mal signalés, présentent des instruments de recherches mais presque uniquement au format papier. Un chantier de rétroconversion de ces inventaires sera mis en place en 2018-2020. Le volume estimé est d’environ 350 mètres linéaires pour environ 10 000 notices toutes imprimées sur papier mais avec une incertitude sur leur version fichier.
L’activité du stagiaire consistera en un travail préparatoire de la rétroconversion. Il s’agira de vérifier et d’évaluer l’état des instruments de recherche existant, tout comme l’état du conditionnement. Dans certains cas, un travail de collation ou de conditionnement pourra être demandé.

Profil recherché:

Il s’agit d’un travail rigoureux qui demande d’apprendre à manipuler des documents fragiles et précieux. Nous recherchons donc une personne consciencieuse et méthodique qui aime travailler autour de l’histoire locale.
Niveau scolaire : licence ou plus dans les domaines de la documentation, de l’histoire, de l’histoire de l’art.
Compétences requises : très bonne utilisation de Word et Excel, connaissance des normes de description de documents patrimoniaux.
Compétences appréciées : Notion de catalogage en EAD et UNIMARC.

Modalités de recrutement:

Travail basé à la Médiathèque Jean Lévy
32/34 rue Edouard Delesalle, 59410 Lille
Du mardi au samedi.

Contacts pour candidater:

Curriculum vitae + lettre de motivation a envoyer avant le 16 février 2019

Charlotte Saison-Pouly
Adjointe Responsable du Service patrimoine de la bmL
csaisonpouly@mairie-lille.fr

Publicités
Tagué